Membres

Vos impressions ici :



Écrivez vos impressions sur ce blog et son auteur (et non des demandes de renseignements)

http://www.livre-dor.net/livre.php?livredor=130290.

lundi 10 décembre 2012

L'immunité et homéopathie

Immunité et homéopathie(4 ème partie)


Préambule :


« L’homéopathie ne soigne pas la maladie mais le malade …,.
Il n’y a  pas de remède omnibus en homéopathie. La connaissance de la matière médicale est une
nécessité »
. Dr Léon Vannier, homéopathe.

L’homéopathie prend en charge la totalité de l’individu :
-son hérédité  qui s’exprime par sa morphologie : LA CONSTITUTION.
-son état physiologique,  son « acquis individuel » : LE TEMPÉRAMENT.
-sa facilité à développer une maladie : LE  TYPE SENSIBLE.

L’homéopathie est une médecine individuelle  qui vise à renforcer les défenses naturelles de l’organisme.
Pour y parvenir, il est important de trouver le Simillimum correspondant aux principaux symptômes observés, tout en tenant compte de la constitution, du tempérament et du type sensible.

En stimulant le terrain et ses défenses naturelles, elle permet :
-de lutter contre maladies infectieuses, notamment virales, en complément de l’allopathie.
-d’apporter un soutien post-opératoire, en limitant les effets secondaires de l’anesthésie, la fatigue physique et psychique…
- d’apporter un soutien non négligeable lors des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie en cancérologie…qui engendrent un effondrement des moyens de défense de l’organisme.



1)-L’homéopathie comme stimulant de l’immunité dans les maladies infectieuses et virales :

A)-La Thymuline :


Il s’agit de l’ hormone du thymus  obtenue par synthèse,.
C’est dans le thymus que les globules blancs : lymphocytes T ( T = tueur !) sont initiés à leur fonction de défense immunitaire. 
En homéopathie, une souche appelée Thymuline est prescrite dans les déficiences immunitaires de terrain fragile.
Elle est habituellement prescrite en 7 CH ou 9 CH. Il est conseillé d’éviter les hautes dilutions qui pourraient avoir l’effet contraire de celui désiré.
Thymuline 7 CH ou 9 CH est donc indiquée dans  toutes les affections  qui se traduisent par une chute de des défenses naturelles en particulier dans les maladies virales  (coryzas, leucose, Fiv… chez le chat) .(1).

"Les recherches de cette année (2014) confirment à nouveau le rôle crucial du thymus pour prévenir ou surmonter la PIF...Pour récupérer de la PIF on doit d' abord restaurer la santé du thymus..." dit ma consoeur Bernadette Bresard (6).
 Faisant référence à des études sur la PIF et notamment celles d'Irène de Villers, immunologiste et homéopathe (7-8) ma consoeur déconseille l'utilisation de la prednisone ( et les corticoïdes) qui détruirait le Thymus et donc les défenses naturelles de l'organisme

B) les plantes immuno stimulantes de la phytothérapie* :


 La présentation homéopathique en 3 DH présente le grand avantage que leur prise est facilitée par une odeur et un goût moins prononcés que leur présentation classique en  teinture-mère ou en EPS.
Il s’agit de  Echinacea 3 DH, Rosa canina Bg 3 DH, Ribes nigrum Bg 3 DH,…

Exemple d’une formule immunostimulante  en gouttes buvables :

Exemple de formule homéopathique: Echinacea 3 DH + Ribes nigrum Bg macérat glycériné 3 DH  + Rosa canina Bg macérât glycériné g 3 DH .
La posologie sera de 5 gouttes à 20 gouttes selon la taille de l’animal.

C)- le gui (Viscum album) *:


En dehors de ces indications de cyto-toxicité sur les cellules cancéreuses, le gui possède aussi en homéopathie des propriétés immunostimulantes par une action de stimulation lymphocytaire et d’augmentation de la production d’interféron.
Il sera prescrit de  1DH jusqu’à 30 CH selon l’affection à traiter.   

Ses applications vétérinaires sont nombreuses notamment en cancérologie : fibrosarcome du chat, tumeurs mammaires, lymphomes…*



2)- L’homéopathie en complément de la chimiothérapie :


Les effets indésirables de la chimiothérapie peuvent atteindre toutes les parties de l’organisme et notamment se traduisent par un affaiblissement des défenses naturelles de l’organisme.
Il convient donc :
1)-  de soutenir la fonction hépatique et rénale pour permettre à cette thérapie d’être pleinement efficace et de protéger le foie et les reins de cette agression iatrogène chimique.
Il peut donc être prescrit : Carduus marinus 3 DH +  Solidago 3 DH, + Taraxacum  3 DH, +Hydrastis 3 DH gouttes buvables à raison de 5 gouttes à 20 gouttes selon le poids avant chaque repas.

2)-de stimuler les lignées sanguines :
-la fabrication de globules rouges : Meduloss 8 DH, pouvant être complété avec China rubra 9 CH.
-la fabrication de globules blancs : Natrium muriatricum 9 CH, Silicea 9 CH,
-la fabrication de plaquettes : Crotalus horridus 9 CH, Bothrops lancelota 9 CH.

3)-de favoriser  le métabolisme et l’élimination de la chimiothérapie:
Il s’agit de l’utilisation " des hétéro-isothérapiques » de chimiothérapie".(2).
Ce sont des médicaments homéopathiques fabriqués à partir de médicaments de chimiothérapie employés sur l’animal traité.
Ainsi, la Cisplatine, le Fluorouracile, la Doxorubicine, la Cyclophosphamide…ont leur isothérapiques…
Il faut commander ces produits en pharmacie.
Les règles à respecter pour leur bon usage :
-Éviter de prescrire une isothérapie juste avant ou pendant une chimiothérapie (au moins 24 h de délai avant et après).
-La  dilution la mieux tolérée est la 7 CH.
Elle sera prescrite durant 2 à 5 jours après une chimio.
Il est aussi possible de donner les dilutions en échelle (de 5 CH à 15 CH)
-Si le médicament de chimio est pris tous les jours, différer la prise de l’isothérapique dans la journée.
-En cas de prescription de plusieurs isothérapiques, les donner séparément à des heures différentes dans la journée.
-Tenir compte de la réactivité de l’animal face au traitement. Certains animaux peuvent réagir fortement à des dilutions supérieures.
-Espacer les prises dès que les effets secondaires auront disparu.



3)- L’homéopathie en complément de la radiothérapie :


Grâce à une technologie plus pointue, la radiothérapie a fait d’énormes progrès ces dernières années.
L’irradiation est faite à l’endroit souhaitée et les tissus environnants la tumeur sont respectés.
Cependant, l’accompagnement homéopathique permet de lutter contre la fatigue et de diminuer les effets négatifs au niveau des téguments. (4).
On peut donc prescrire le jour de la radiothérapie :
-Fluoricum acidum 7 CH, le matin au réveil.
-Radium bromatum 7 CH à midi.
-Rayons X 7 CH le soir.
Comme pour la chimio thérapie, il est possible d’augmenter les dilutions au cours du temps (9 CH, 15 CH)
De plus, l’application d’une pommade de calendula ou Aloë vera en dehors des séances de radiothérapie, permet d’éviter une radiodermite locale, qui pourra aussi être traitée par une dose de Phosphorus 9 CH hebdomadaire.
La fatigue de l’animal pourra être combattue avec une dose hebdomadaire de Cadmium sulfuricum 9 CH.



4)-La Micro-immunothérapie : 

 

"La Micro-Immunothérapie est une thérapie novatrice qui cible différentes maladies, autant aiguës que chroniques, qui sont la conséquence d'un déséquilibre du système immunitaire.
Elle est à la fois classique car elle utilise les cytokines découvertes, synthétisées et expérimentées par l’immunologie, et homéopathie puisqu’on y retrouve son mode de préparation des remèdes et le recours à l’infinitésimal (d’où l’appellation micro)".. elle est bien tolérée et sans toxicité connue...." 
  dit le laboratoire Labolife dans sur son site belge : www.labolife.com

" Aucun de nos médicaments n'est spécifique de traitements pour animaux, bien qu'ils soient notifiés auprès des Autorités belges de la Santé comme H / V c'est à dire "usage Humain / Vétérinaire"...dit le pharmacien responsable M.Alain Lejeune dans une correspondance privée...

Comme dans l' homéopathie classique, l'absorption du médicament se fait par la voie sublinguale.
Le laboratoire recommande de l'administrer chez les animaux, en faisant dissoudre dans une petite cuillère le contenu demi à une capsule dans de l'eau peu minéralisée (Evian par ex.) et de l'administrer goutte à goutte  à l'aide d'une seringue sous la langue....Le traitement est à long terme (boite de 30 capsules minimum!).

Comme application possible, indiquée par le laboratoire, le traitement de la Péritonite Infectieuse Féline ou PIF avec le 2Leid....

Autres médicaments du laboratoire :

"Les médicaments les plus utilisés par les médecins vétérinaires, dans leur pratique, sont, entr'autres, le 2LEID et le 2LEID-N (renforcement du système immunitaire) , le 2LOSTEO-N (renforcement du système osseux fêlures, cassures, etc...) , le 2LARTH (articulations) et le 2LINFLAM (inflammations) , le 2LC1 et le 2LC1-N (oncologie), ......  parfois, le 2LHERP (herpès) , et le 2LALERG (allergies). tant en petits qu'en gros animaux."  (correspondance privée avec M. Alain Lejeune). 

PS : Pour information : Prix d'une boite de 2LEID  42,90 euros.




* = Article dans le blog  arnaudveto.blogspot.com



Conclusion :

Au congrès Eurocancer, de 2010, le célèbre oncologue J.Barrière  a classé l’homéopathie dans la médecine complémentaire « sans effets délétères retrouvés ». (3).
D’après M. Jean-Lionel Bagot : « En France, aucun médicament homéopathique n’a fait l’objet d’un retrait en raison d’effet secondaire ou d’un effet toxique prouvé ».
Pourquoi donc se priver de l’homéopathie comme étant une « complementary and alternativ médecine » (MAC), sans doute plus complémentaire qu’alternative en cancérologie.

 « L’homéopathie est une science de l’avenir. Elle fut écologique avant que le mot existe.
 Elle respecte l’individu dans son écologie personnelle et intérieure et elle respecte la planète…
Elle répondra de plus en plus aux désirs de fond et de sens d’une civilisation qui évolue vers d’avantage d’exigence pour elle -même… » (5)
.



Bibliographie :



(1) - Bastide M. Résultats sur la recherche sur la Thymuline. Cahiers du groupement Hahnemannien  du Dr P.Schmidt  2006.
(2)- Bagot JL. Utilisation des hétéro-isothérapiques en cancérologie . La Revue d’homéopathie 2010
(3)- Barrière J. Risques et complications potentiels des médecines complémentaires en cancérologie. Eurocancer  Paris 2010.
(4)-Kulkarni A. et col. Radiation protection by use homeopathic médecines. Hahnemann Homeopath Sand . 1998.
(5)-Homéopathie : connaissances et perspectives du Dr Alain Horweilleur et col. (Éd. Elservier Masson Septembre 2012.
(6)- Dr Bernadette Bresard, docteurs en médecine, vétérinaire et  es sciences : Bioveto - Blog.fr
(7)-http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed?term=thymus%20target%20Bjelakovic
(8)-travaux récents sur la PIF http://www.angelfire.com/fl/furryboots/ )et mail d'Irène de Villers (anglophone) : furryboots@icehouse.net

1 commentaire:

Arnaud Veto a dit…

Pour faire un commentaire ou demander un renseignement, allez au démarrage du blog.
Aucune réponse ne sera faite ici.