Membres

Vos impressions ici :



Écrivez vos impressions sur ce blog et son auteur (et non des demandes de renseignements)

http://www.livre-dor.net/livre.php?livredor=130290.

jeudi 25 novembre 2010

L'extrait de pépins de pamplemousse : L'EPP

(Citrus maxima ou grandis)

PRÉAMBULE :

Il y a quelques mois, j’ai rencontré une ancienne cliente qui m’affirma que depuis qu’elle donnait de l’extrait de pépins de pamplemousse à son chien, il ne souffrait plus "d’eczéma"...! Aussitôt, je fis des recherches...

HISTORIQUE :


En 1980, un jardinier amateur fit une découverte à la fois intéressante et stupéfiante : des pépins jetées depuis plusieurs mois sur un tas se compost ne pourrissaient pas.
Ce jardinier, observateur s’appelait Jacob Harich et était médecin immunologiste.Il pensa alors, ayant reproduit plusieurs fois l’expérience en laboratoire, que l’EPP devait contenir une substance anti microbienne, puissante.
Une quarantaine de grands laboratoires s’intéresseront à cette découverte et conclurent que l’EPP pourrait remplacer les antibiotiques dans certains cas.

COMPOSITION :


L’EPP contient des minéraux essentiels comme le Phosphore, le potassium, le fer, le sodium, le magnésium…, des vitamines comme de la biotine, vit. C…, un grand nombre d’acides animés essentiels et des Bioflavanoides (l’hespéridine, diosmine)…Ces antioxydants possèdent la propriété de prévenir les effets nocifs des radicaux libres.

ACTIONS :


Appelé "antibiotique naturel", l’EPP possède des propriétés anti microbiennes et virales, démontrées en laboratoire : inactivation de l’herpès virus grippal in vitro. De plus il agit sur les parasites et champignons en empêchant leur développement. Son grand intérêt par rapport aux antibiotiques est de ne pas détruire les bactéries bénéfiques notamment la flore intestinale !
De plus, l’EPP est aussi connu pour ses propriétés stimulantes du système immunitaire et donc « d’économiser » les médicaments allopathiques….
D’après le Dr Galland de New York, cette substance a le mérite d’être 100% non toxique.
D’après le Dr L. Parish chargé de mission à la FDA, cet extrait soignerait les « dysfonctionnements intestinaux » . Il le recommande aussi dans les déficits chroniques du système immunitaires comme le sida, la fatigue chronique, ou les candidoses…

UTILISATIONS DE L’EPP:


De nombreux pays utilisent depuis longtemps ce produit:
La mortalité des Alpagas , animaux très délicats, producteurs d’une laine de qualité, a été réduite de 50 % à 2 %...
Au Danemark, Cet extrait est utilisé dans l’élevage bio des porcs, vaches, chevaux…, sous forme d’ une poudre dans le traitement et prévention des maladies infectieuses.

L’huile de pépins est utilisée de plusieurs années , avec succès ,dans les pays scandinaves, les États-Unis , la Suisse…

1-CHEZ L'HOMME :

Ses indications sont multiples :

-En applications locales:
Maux de bouche, de nez, de peau, de pieds, d’ongles, des organes génitaux,…

-En usage interne :
Il serait très efficace dans le traitement des dysfonctionnements intestinaux et rhume associé à d’autres plantes comme l’Arola ,à de la levure de bière, de l’argent colloïdal…
Le Dr Galland a traité avec l’EPP 297 personnes atteintes de candidoses digestives ; seules 2 n’ont pas guéri…

-Autres applications :

Dans les pays chauds, l’EPP a été utilisé pour la conservation des fruits et légumes, des viandes et poissons…La conservation de ces denrées est alors multipliée par 3 ou par 4 !
Dans l’industrie de la cosmétologie, il remplace avantageusement les produits chimiques de conservation, parfois toxiques !
Des essais concluants ont été effectués dans la désinfection des locaux, la stérilisation des blocs opératoires et des appareils médicaux. Des tests sur son pouvoir de désinfection de la peau ont démontré un pouvoir germicide de 100 % contre de 72 % avec l’alcool. C’est donc une possibilité de lutter contre les maladies nosocomiales et les antibio résistances !
En Thaïlande, et en Amérique du Sud, l’EPP a été testé , avec succès, dans la désinfection des piscines;
La FDA l’a déclaré comme étant non écotoxique et parfaitement biodégradable.

EN MÉDECINE VÉTÉRINAIRE:

-Pour les chats :

L’EPP est à mettre dans l’eau de boisson pour soigner les diarrhées et de traiter de nombreuses maladies bactériennes, virales et parasitaires de l'organisme, telles les caliciviroses buccales, les coryzas... les "syndromes" de déficits immunitaires (Felv, Fiv), en association avec des traitements homéopathiques ou allopathiques : la posologie est de 8 gouttes d’extrait d’EPP dans 120 ml d’eau de boisson.
Dans son livre "Guide pratique de Phyto-Aromathérapie ", mon confrère P.May indique comme posologie : une goutte/kg en curatif durant 15 jours et une goutte /2 kg, 10 jours par mois.
C’est aussi un bon vermifuge à incorporer à l’aliment ou l’eau de boisson : 1 à 2 gouttes diluées dans un peu d’eau et faire le traitement durant 4 jours.
Remarques importantes :
Ne jamais le donner pur. Toujours le diluer dans un peu d'eau.
Attention certains chats peuvent être allergiques aux agrumes ! Le testez en commençant par une goutte diluée dans un peu d'eau, les premiers jours.
Il est conseillé de ne pas donner l’EPP en continu mais par cures.
A cause de l'amertume et du refus de prise du chat, la dilution doit être donnée à la seringue, 3 fois dans la journée....

Pour les chiens :


La posologie à adopter est d'une goutte pour 2 kg ; à mettre dans la nourriture ou l'eau de boisson.
Cela permet de traiter les diarrhées récalcitrantes et l'EPP peut être associé à d'autres thérapies (argile, probiotiques, plantes...).De même que pour le chat, son utilisation est envisageable en cas de déficits immunitaires tels les Staphylococcies cutanées chroniques en association avec d'autres traitements.
 Ce produit assure aussi un bon drainage lymphatique et peut être utilisé en cas de besoin.

Bon à savoir :
Le laboratoire vétérinaire Demeter l'associe à l'huile de Chimère, à l'Aloe vera, au Silicium organique et à des Probiotiques...dans le but d' "agir en stimulant et régulant de façon naturelle tous les processus où le système immunitaire est perturbé : infections chroniques, viroses,,maladie auto-immunes, allergies..".
Ce complément alimentaire est commercialisé sous le nom d'ENDOSTIM.
En pratique, il peut être utilisé dans le traitement des maladies virales du chat.
Sa prise est parfois difficile dans cette espèce !


Pour les oiseaux de cage et volière :

L'EPP a une action fongicide et anti-germinative sur les graines, à la dose de 5 gouttes par 1 kg d'aliment. Dans l'eau de boisson 3 gouttes dans un abreuvoir( de 100 ml) des petits oiseaux de cage soignent les colibacilloses (diarrhée), les petits abcès...., associé à une application locale d'une goutte diluée dans un peu d'eau.
Il a aussi une action de vermifuge.
Il peut être utilisé pour la désinfection des cages à la dose de 3 à 5 gouttes par litre d'eau.

Pour les lapins :

En plus du traitement contre les diarrhées(colibacillose) et maladies respiratoires (coryza), il permet aussi de traiter les abcès récidivants ( au niveau de la tête) et souvent antibio-résistants ! en administrant 1 à 2 gouttes dans 30 ml d'eau (Deux cuillères à soupe), dose journalière répartie en 2 fois durant 3 semaines...En cas de petits lapins (nains) et petits rongeurs, la posologie doit être abaissée d'au moins de moitié, car il existe parfois une trop grande sensibilité des petits rongeurs aux agrumes qui peuvent les intoxiquer! Prudence!


-Dans toutes les espèces animales, en cas de mycose et autres maladies de peau (blessures et eczémas), il peut être utilisé en pulvérisation, 2 à 3 fois /jour à la dilution de 60 à 80 gouttes par litre d’eau.



-Pour la désinfection des aquariums (algues) à raison de 10 gouttes par litre d’eau.


…et certainement d’autres indications !

Il est préférable d’acheter l’EPP à la concentration de 50 %( + 50 % de glycérine) et si possible d’origine BIO, car les pépins contiennent parfois des insecticides !
Ce complément alimentaire ne doit avoir aucun ajout de vitamines (vit.C) ou de conservateurs (parabène,ammoniums quaternaires...). Il doit être le plus pur possible !
Une fois  la bouteille entamée, elle doit être conservée au réfrigérateur et à l'abri de la lumière.

En conclusion, pour en revenir au propos de mon ancienne cliente qui affirmait que "l'eczéma" de son chien avait été amélioré par l'EPP, ces extraits ont certainement  des propriétés immuno-modulatrices comme la plante la griffe du chat (Uncaria tomentosa)*


*Article dans le blog sur la Griffe du chat..


Commentaire  du 21 février 2017de Christelle L sur l'utilisation de l' EPP dans le traitement de la giardiose :


"...Et également je vois pas mal de personnes qui se battent contre la gardiose de leurs chiens ou chats....j'ai mis 2 ans a éradiquer ces protozoaires, car 4 chats et c'est très contagieux et aucun vétérinaires n'a trouvé la bonne formule et d'ailleurs sont souvent démunis....

J'ai donné comme dit le Dr Arnaud de L'EPP, en alternant de la propolis bio en gélule, en fonction du poids une demi ou entière, les giardias n'aiment pas la propolis, n'y L'EPP, et de l'argile blanche de chez CATTIER, car ARGILETZ et trop chargé en plomb...faut faire des pauses de 10 jours et pendant ces 10jrs faut donner l'argile, et faire régulièrement des coprologies et test ELISA entre...
Et surtout nettoyer encore et encore, parterres et cousins etc....et jamais de l'eau de javel, car la javel multiplie ces bestioles qui s'accrochent partout...
L'AMMONIUM QUATERNAIRE, fonctionne bien pour tout nettoyer et la vapeur..."


SOURCES :


Secrets et merveilles du pamplemousse, écrit par Shalila Sharamon et Bodo Baginski. (Ed. Médicis ).
Info@patou.biz
www.birmania-shop.com
www.labo-demeter.com
Livre de P.MAY : Guide pratique de phyto-aromathérapie.
Blog de: arnaudveto.blogspot.com (commentaires).