Membres

Vos impressions ici :



Écrivez vos impressions sur ce blog et son auteur (et non des demandes de renseignements)

http://www.livre-dor.net/livre.php?livredor=130290.

mardi 8 juin 2010

Calendula officinalis


La plante botanique, Calendula ,est bien connue des jardiniers puisqu’il s’agit du souci.
Très présente dans les régions méditerranéennes elle produit des fleurs jaune-orange d’avril à décembre sur des tiges d’une cinquantaine de cm. Elle se resème d’une année sur l’autre.
Autrefois, dans certaines régions d’Allemagne et d’ Angleterre, on utilisait sa fleur pour colorer le beurre et blondir les cheveux....Elle était aussi utilisée en cuisine pour colorer les plats et son surnom était "le safran du pauvre"....
Actuellement,des grands chefs cuisiniers servent à leur table des boutons de fleur de souci, marinés dans du vinaigre en accompagnement de leurs mets....,un peu comme l'ortie qui est redevenue au goût du jour des restaurants "chics" après avoir nourri les paysans pauvres et les populations atteintes de famine !

Au 12 ème, Ste Hildegarde la prescrivait contre les piqûres d’insectes et morsures de serpent et ses vertus thérapeutiques au Moyen-Age étaient déjà connues.

Sa constitution:


Des huiles essentielles, des flavonoïdes, caroténoïdes, des acides-phénols, de l’alcool salicylique....

Ses propriétés:


Elles sont nombreuses :

-Action anti inflammatoire (diminution de l’œdème et de la congestion en cas de brûlure).
-Action antiseptique (anti bactérienne, virale et fongique).
-Action cicatrisante.
-Action anti oxydante (capteur des radicaux libres à l’origine du vieillissement)….
-Action immuno modulatrice et antitumorale démontrée in vitro.


Ses indications :


Petites plaies, érosions, ulcères, brûlures, coup de soleil, piqûres d‘insectes…
Également pour atténuer les « brûlures » et douleurs de la radiothérapie notamment dans le traitement du cancer du sein chez la femme.Dans ce cas, une étude a montré que cette plante utilisée en application locale serait plus efficace que la Trolamine (Biafine ND) très prescrite par le corps médical.
En ORL, notamment dans les conjonctives, otites, rhinites et stomatites notamment dans les affections dentaires. On retrouve sa présence dans certains dentifrices !
En dermatologie pour les soins de la peau ( furoncles,inflammations..., notamment pour les " eczémas fessiers des nourrissons " ). La teinture de souci entre d'ailleurs dans la composition de la pommade Homéoplasmine ND (Boiron)indiquée dans le traitement d'appoint des dermites irritatives et dans de nombreuses spécialités d'autres laboratoires. Sous forme d'huile et en massages localisés elle traite le dessèchement cutané. On retrouve aussi cette plante même dans un gel rectal (Hemorrogel ND Arkopharma) pour le traitement des hémorroïdes !
Enfin, en gynécologie dans le traitement des affections vaginales (trichomonas, candidose).

Présentations galéniques :


En allopathie:

Ce sont surtout des présentations à usage local pour ses propriétés décrites (antiseptique, anti inflammatoire, anti œdémateuse….) :

Teinture-mère, huiles, pommades, crèmes, collyres, collutoires, ovules vaginales....

De rares publications disent que l’on peut aussi l’utiliser en usage interne, sous forme d’infusions ou de décoctions mais cet usage est controversé en raison d’une possibilité de toxicité, contrairement à son usage local(allergies rarissimes).

En homéopathie (usage interne) :

Le Calendula est rarement utilisé mais essentiellement en bases dilutions (D1 à 5 CH).
Un laboratoire humain, le laboratoire Lehning l’a incorporée dans son « complexe n° 89 » avec d’autres plantes pour activer la cicatrisation des plaies et brûlures ( 20 gouttes 3 fois par jour chez l’adulte).
Personnellement, je préférais prescrire selon la similitude Staphysagria 5 CH, Ledum Palustre 5 CH..., pour les plaies des animaux de compagnie.

Usage vétérinaire :


Cette plante est très utilisée par les vétérinaires équin et canin pour ses soins locaux des plaies et inflammations localisées de la peau.
La présentation en teinture -mère est utilisée en bains (pure ou diluée au tiers), 3 fois par jour pour les plaies des extrémités des membres ou en applications locales sur les plaies du corps à l'aide d'une compresse imbibée de la solution. C'est un traitement possible de la plaque d'"hot spot" du chien(=dermatite suintante suppurée suraigue...) associé par prises orales des plantes: Ulmus campestris bg 1 D (l'orme) et Ribes nigrum bg 1 D (le cassis)ou en homéopathie à Graphites 200 K dose( chien gras type Terreneuve).
En dehors de ses propriétés désinfectantes, elle possède des propriétés cicatrisantes. Cependant, il faut surveiller la plaie, car si cette dernière est très infectée, il ne faut la faire cicatriser trop vite et laisser l'infection à l'intérieur ! C’est pour cela que certains ne l’utilisent pas dans les plaies ouvertes et profondes sans doute par principe de précaution .
Les pommades sont aussi utilisées pour les plaies mais également pour les inflammations cutanées localisées (notamment après extraction d’une tique ou les lésions provoquées par des piqûres de puces).

Calendula surnommé « l’alcool de l’homéopathe » mérite bien cette dénomination !

1 commentaire:

Arnaud Veto a dit…

Pour faire un commentaire ou poser une question,allez sur le blog: arnaudveto.blogspot.com
Cliquez ensuite sur démarrage du blog (2009)
Suivez la procédure indiquée.
Aucune réponse ne sera donnée ici !